Nombreuses sont les entreprises à s’interroger sur le mémoire technique : existe-t-il des modèles ? Comment s’y prendre concrètement ?

Il est impératif de comprendre l’importance de ce document : celui-ci va permettre à l’acheteur d’analyser la qualité technique de votre offre et de s’assurer de la cohérence de la méthodologie mise en œuvre. La valeur technique des offres est un critère quasi-systématiquement utilisé dans le cadre des marchés publics (avec le critère prix par exemple).

Existe-t-il des modèles ?

Il n’existe pas de modèle à proprement parler, sauf si l’acheteur public impose un cadre précis. La réponse à chaque marché nécessite de constituer un mémoire technique adapté et personnalisé par rapport au besoin exprimé par l’acheteur public.

Toutefois, au fur et à mesure de vos réponses, vous disposerez de trames de mémoires, de contenus pouvant être repris et adaptés au cas par cas pour les futurs marchés publics.

Comment rédiger son mémoire technique ?

Afin de viser juste, dans un premier temps, il est indispensable d’identifier les critères de jugement au sein du règlement de consultation pour préparer et adapter son offre technique. L’identification des critères vous permettra, dans un second temps, d’établir le plan du mémoire technique, en particulier grâce à l’énumération des « sous-critères techniques ».

A partir de ce plan, il vous faut développer les différents aspects techniques de l’offre. Les éléments susceptibles d’être demandés peuvent être :

  • les moyens humains et techniques mis en œuvre pour le marché ;
  • la mention du référent de l’entreprise vis-à-vis de l’acheteur public ;
  • les CV des intervenants ;
  • les modalités d’organisation des équipes, la logistique de réalisation ;
  • la méthodologie employée, le savoir-faire ;
  • le planning ;
  • les mesures prises pour l’environnement etc. ;

L’importance de la présentation

N’oubliez jamais qu’une personne analysera avec plus de bienveillance un mémoire clair, synthétique, respectant la chronologie des critères, faisant apparaître les titres des différents chapitres abordés.

Le développement du contenu peut également faire l’objet de tableaux récapitulatifs, de schémas, d’organigrammes etc. permettant une lecture facile et complète du travail réalisé.

Démarquez-vous !

Des choses simples, pouvant paraître insignifiantes, peuvent vous permettre de vous démarquer auprès des acheteurs. Montrez à l’acheteur que le mémoire technique que vous lui remettez est personnalisé, par exemple grâce :

  • à l’insertion de son logo sur l’en-tête du document ;
  • le rappel du contexte dans lequel le marché est lancé et les objectifs à atteindre (en préambule) ;
  • la mention de l’acheteur à différents passages ;
  • ou encore la citation de phrases précises du cahier des charges démontrant votre lecture attentive de celui-ci.